RAPPORT D'ACTIVITE 2021

 Télécharger le document  

EDITO

C’est avec fierté que je vous présente le rapport d’activité 2021 du CREPS Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, il montre toute la force de cet établissement et la richesse de ses activités grâce à la mobilisation de toutes celles et tous ceux qui y œuvrent. Et cela malgré presque deux années de crise sanitaire grave qui a fortement modifié nos habitudes.

Le virus du SARS Cov-2 nous aura donc accompagné toute l’année 2021 avec son lot de consignes et de mesures, que nous avons appliquées sur l’établissement en relation permanente avec les services ministériels et ceux de la Région Sud. Pas moins de 4 CHSCT extraordinaires aurons été organisés pour prendre les mesures qui s’imposaient à nous dans les différentes phases de la crise sanitaire. C’est ainsi que nous avons pu maintenir autant que possible notre activité tout en protégeant la santé et la sécurité des sportifs, des stagiaires, des agents et des usagers.

Cependant, notre activité a été encore impactée par les contraintes imposées, ce qui nous a amené à être encore plus vigilants pour limiter nos contraintes budgétaires. Et cela a porté ses fruits puisque le résultat de l’exercice budgétaire 2021 fait apparaitre un solde bénéficiaire et permet de retrouver un résultat positif après une année 2020 déficitaire pour le CREPS.

Durant l’année 2021 le fonctionnement et l’organisation du département Emploi-Formation a bien été encore impacté par la crise sanitaire mais le volume d’activité n’a pas subi de fléchissement. D’une part grâce aux dispositions spécifiques appliquées durant cette année pour les stagiaires de la formation professionnelle (non obligation de présentation du Pass sanitaire) mais aussi grâce aux solutions innovantes mises en place dès 2020 par les équipes de formateurs.

Mais l’année 2021 reste une année de référence pour la formation professionnelle puisque, dans le cadre de la loi de 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnelle, le CREPS a obtenu la certification Qualiopi. Elle est incontournable pour bénéficier de financements publics pour les prises en charge des parcours de formation.

De plus, le CREPS a vu son expertise renouvelée dans le cadre de la formation en environnement spécifique, une des forces de l’établissement.

Au 1er janvier 2021, le transfert des missions relatives au sport de haut niveau des ex DRJSCS, désormais DRAJES vers les CREPS est rentré en application. De ce fait, l’établissement accueille désormais, en relation étroite avec l’Agence Nationale du Sport, la maison régionale de la performance (MRP) composée d’une équipe de 7 agents. Le CREPS rayonne maintenant sur l’ensemble du territoire pour accompagner les sportifs de haute performance avec l’échéance des JOP 2024 mais aussi ceux de 2028. La spécificité des 3 sites du CREPS avec 3 départements du sport de niveau ajoute à cette MRP une expertise de grande qualité et permet un maillage territorial efficace.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques se sont déroulés à Tokyo avec des mesures sanitaires jamais connues –sans spectateurs- et le CREPS a eu la fierté de voir participer 15 sélectionnés dans les équipes de France. Une très belle médaille de bronze en para natation a été remportée par Florent Marais qui s’entraine sur le site d’Antibes. Ces résultats sont de bons augures pour les sportifs du CREPS pour 2024. De plus, l’établissement se met en ordre de marche pour accueillir des équipes de France et des délégations étrangères pour préparer 2024 en ayant accédé au label de Centre de préparation des Jeux (CPJ) pour ses trois sites, le CREPS seul pour les sites d’Aix-en-Provence et Boulouris, en partenariat avec la ville pour le site d’Antibes.

La nouvelle piste de VTT cross-country inaugurée en 2021 sur le site de Boulouris a déjà accueilli les équipes de France Elite et sera certainement un lieu d’accueil privilégié pour la préparation des équipes. Mais ce ne sera pas le seul équipement sollicité puisque le CREPS est référencé CPJ par le COJOP 2024 pour plus d’une trentaine de structures.

Pour ce qui concerne la fonction accueil du CREPS en 2021, il est à noter à nouveau les incidences de la crise sanitaire qui ont malheureusement encore impacté ce secteur alors que nous avions envisagé une reprise plus franche. Les mesures encore trop importantes ont provoqué des annulations qui se sont faites ressentir sur les ressources de l’établissement.

L’année 2021 a connu son lot de départs et arrivées de nouveaux collaborateurs. Entre autres, Daniel Goury a quitté ses fonctions à l’été sur le site de Boulouris et a été remplacé par Thibaut Després, ancien sportif de haut niveau précédemment en charge de la tutelle des établissements au ministère des sports. Lionel Vialon, déjà formateur au CREPS, a pris les fonctions de responsable du département Métiers -Emploi-Formation au mois de mai. Au-delà de ces changements, l’équipe des ressources humaines a accompagné le transfert de la gestion des personnels du ministère des sports de la DRH des ministères des affaires sociales vers la DGRH du ministère de l’éducation nationale ce qui n’a pas été sans difficultés.

Je tiens à remercier toutes les équipes du CREPS Provence-Alpes-Côte d’Azur pour leur investissement sans faille pour que l’établissement soit toujours en capacité de proposer les meilleures conditions d’accueil à nos usagers et partenaires. Sans elles, ce rapport d’activité ne serait pas aussi riche ! Il prouve encore une fois toute la place qu’occupe cet établissement tant sur le plan national que territorial. Dans cette dimension territoriale, je formule le vœu que le prochain rapport d’activité présente le schéma directeur d’investissements qui sera soutenu par la région Sud pour les 10 prochaines années.

Même si ce rapport d’activité s’arrête à la fin de l’année 2021, de nombreux projets continuent d’être portés avec volonté et professionnalisme par les équipes du CREPS.

Je profite de ces dernières lignes pour remercier Bernard Maccario qui a accompagné le CREPS en tant que président du CA pendant 4 années et qui a fait profiter l’établissement de son expérience. J’ai le grand plaisir d’accueillir Murielle Hurtis qui prend aujourd’hui ses nouvelles responsabilités de présidente du CA. Son expérience et sa connaissance de la haute performance vont également beaucoup nous apporter.
J’avais formulé le vœu en 2021 que « nous nous retrouvions enfin dans une seule et unique salle pour les prochains Conseils d’administration ». C’est une réalité aujourd’hui. Profitons-en pour être plus forts ensemble, plus audacieux et plus solidaires !

Bonne lecture !

Jérôme Rouillaux, Directeur du CREPS Provence-Alpes-Côte dAzur


RAPPORT D'ACTIVITE 2020 

 Télécharger le document    

EDITO

Il y a quelques mois je vous présentais le rapport d’activité 2019 suite à une année particulièrement exceptionnelle en raison de la pandémie de SARS Cov-2 qui depuis plus d’un an a fondamentalement modifié nos habitudes de travail mais aussi de vie quotidienne que ce soit à l’échelle du CREPS et de ses trois sites mais bien plus largement dans le monde entier. Il a fallu se réorganiser dans nos schémas de pensée, dans nos organisations de travail, dans nos relations avec les autres, tout simplement dans notre vie. Sans pouvoir véritablement imaginer lorsque nous sortirons toutes et tous de cette crise sanitaire mondiale, nous avons du continuer à nous fixer des objectifs et proposer des services adaptés à nos usagers dans le cadre de notre mission de service public. Le CREPS n’a cessé de suivre cette situation pandémique et les consignes gouvernementales en liaison permanente avec la Région Provence Alpes Côte d’Azur et surtout avec l’ensemble des représentants des organisations syndicales du CREPS qui ont été réunis 7 fois en CHSCT afin de répondre au plus juste dans le cadre de l’élaboration de plans de continuité d’activité, de reprise d’activité, etc... Tout a été adapté au mieux pour que nous continuions notre activité en mettant en place rapidement tous les outils nécessaires au télétravail. Nous nous devions d’être encore plus attentifs et à l’écoute des unes et des autres, usagers, partenaires mais aussi personnels du CREPS. Ceux-ci ont déployé une énergie extraordinaire depuis le premier confinement en mars 2020 afin que les missions de l’établissement puissent se poursuivre. Il faut les en féliciter
Des efforts importants ont été réalisés dans le domaine de la formation professionnelle avec de nouvelles méthodes de travail afin de gêner le moins possible les stagiaires dans leur cursus de formation et leur certification en quête d’un emploi. Des solutions innovantes mises en œuvre par les équipes de formateurs ont facilité ce travail. Mais avec la réalité d’un secteur de l’emploi des métiers du sport et de l’animation, percuté de plein fouet par cette crise, ne facilite pas le recrutement de nos stagiaires. Dans le secteur du haut niveau, là encore les services du CREPS en relation permanente avec les entraîneurs ont essayé d’accompagner le mieux possible les sportives et sportifs pour lesquels de nombreux objectifs sportifs ont été mis en veille avec la remise en question totale des calendriers internationaux. Ces mêmes services ont travaillé avec les établissements scolaires partenaires du CREPS pour assurer la meilleure scolarité possible aux jeunes des pôles. La reprise lente et progressive a fait l’objet d’une attention particulière afin de d’accompagner au mieux ce public sensible. Bien entendu, il faut tirer un coup de chapeau tout particulièrement aux équipes médicales et paramédicales souvent en première ligne pour assurer la continuité éducative et sportive et l’accompagnement psychologique.En ce qui concerne l’accueil, une des facettes importante du CREPS, nous avons également été frappés de plein fouet par la pandémie. De nombreuses annulations ont eu un impact direct sur les ressources de l’établissement et les équipes en charge de ces dossiers se sont également mobilisés dès qu’une demande était formulée afin d’y répondre au mieux pour garantir les meilleures conditions sanitaires. Le pilotage budgétaire et comptable a été suivi avec beaucoup d’attention ce qui a permis dès le mois de juin de proposer un budget rectificatif tout à fait judicieux afin d’éviter de constater en fin d’année une situation qui se serait avérée catastrophique. Il faut remercier toutes les équipes d’avoir maintenu la vigilance sur les dépenses de l’établissement. Pour la deuxième année consécutive le rapport d’établissement fait l’objet d’une présentation globale dans un seul et unique document. Sa réalisation est complexe avec trois sites, de nombreux acteurs et encore plus avec la crise sanitaire mais j’ai le plaisir de vous présenter ce rapport qui est le témoignage fidèle de notre activité, des difficultés rencontrées mais aussi des réussites dont tout le personnel du CREPS peut être fier. Je les remercie tous très chaleureusement Bien entendu, cette «photographie» s’arrête artificiellement au 31 décembre 2020 mais de nombreux projets continuent d’avancer ce qui fait la richesse du CREPS. Certains ont pris naturellement du retard mais ne cessent d’être suivis comme le transfert du sport de haut niveau à l’établissement, ou encore la certification QUALIOPI qui verra son aboutissement en 2021.Un rapport d’activité reste une pierre dans l’édifice du CREPS et qui est légué en tant qu’héritage à nos successeurs. Il est important de laisser cette trace de l’engagement de toutes et tous dans les épreuves traversées mais également pour comprendre la vie de l’établissement.L’an passé je formulais le vœu «que nous traversions toutes et tous cette trop longue période dans les meilleures conditions et que nous nous retrouvions enfin dans une seule et unique salle pour les prochains Conseils d’administration». Comment ne pas se répéter?! J’y ajouterai qu’au-delà de cette crise ce sera la satisfaction d’avoir pu renforcer nos relations
et d‘être encore plus attentif aux
autres. Bonne lecture !

Jérôme Rouillaux,
Directeur du CREPS Provence-Alpes-Côte dAzur

RAPPORT D'ACTIVITE 2019

 Télécharger le document    

EDITO

Le rapport d’activité 2019 fait l’objet d’une présentation tardive en raison de la pandémie de SARS Cvo-2 qui a produit de nombreuses modifications et en particulier dans le déroulement des instances du CREPS comme c’est le cas avec le Conseil d’administration. Réuni à 2 reprises sous des formats adaptés à cette crise, en distanciel total par visio conférence et en semi distanciel sur les 3 sites du CREPS, le Conseil d’administration a du statuer uniquement sur les problématiques budgétaires. La présentation du rapport d’activité a donc été reportée au dernier CA de l’année qui est encore organisée en raison d’une deuxième période de confinement. C’est également la première fois que le rapport d’établissement fait l’objet d’une telle présentation. Pour montrer la richesse du travail effectué sur les 3 sites du CREPS Provence Alpes Côte d’Azur, j’ai souhaité que nous puissions réaliser ce nouveau travail et je remercie toutes celles et tous ceux qui y ont participé. Il permettra, j’en suis certain, de bien appréhender les forces mais également les points à développer. A l’aube de la nouvelle organisation territoriale de l‘État qui prend forme et qui va confier les missions relatives au sport de haut niveau aux établissement, il était important de dresser un rapport d’activité solidement construit qui servira de base à ses successeurs. Le prochain rapport d’activité 2020 sera profondément bouleversé en raison de la situation sanitaire et médicale liée à la pandémie du SARS-Cov 2 mais devrait également montrer comment l’établissement a traversé cette période avec détermination et mobilisation de tout ses personnels .Je formule le vœu que nous traversions toutes et tous cette trop longue période dans les meilleures conditions et que nous nous retrouvions enfin dans une seule et unique salle pour les prochains Conseils d’administration.

Jérôme Rouillaux, Directeur Général